Mythologie Irlandaise

 

 

INTRODUCTION

 

 

S'il est vrai que, d'un point de vue historique, il ne reste plus grand chose aujourd'hui de l'esprit celtique, le souffle de la nature et de la vie continue en revanche imperturbablement  d'animer les ombres des forêts, les remous des ruisseaux, les grottes et les racines noueuses.

L'univers celtique est enchanté, peuplé de créatures fantastiques plus ou moins bienveillantes et gentilles, mais toujours héroïques: les anciens dieux, les mythiques Tuatha De Danaan vaincus par les Milésiens et exilés dans une autre dimension, double subtile et archaïque du monde réel, en transformation constante.

Observés à travers les yeux émerveillés d'un enfant qui n'a pas encore érigé les barrières rationnelles bridant l'imagination, chaque pierre, chaque tas de ruines recouvertes de lierre se transforment instanténement en un palais fastueux où les héros conversent autour de longues tables somptueusement parées, où les dieux livrent leurs batailles, où les morts interragissent avec les vivants. Et au printemps, avec la reprise de la végétation, ils se réincarnent tandis qu'un peuple miniscule et laborieux (nymphes, gnomes, elfes, fées) complote au milieu des fleurs, échafaude de mauvais tours, prend parti pour l'un au détriment de l'autre , tisse en somme la trame du destin à l'aide d'un fil impalpable.

Hebergeur d'images

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site