Histoire d'Akahàma

 

*

L'histoire qui va suivre est ma création personnelle.

Il ne tient qu'à vous que cela le reste.

 

 Akahàma: "Terre d'espoir"

A la fois trés loin de notre monde et pourtant si proche. Il se situe à l'intérieur même du nôtre. Ces deux mondes sont liés comme des fréres que tout oppose. Il est l'Antre de notre monde.

Les coeurs purs peuvent espérer le voir dans le reflet du soleil  ou le pré-sentir, mais jamais y pénétrer. Auncun humain n'a le droit de s'y aventurer. En effet, il y a bien longtemps une alliance sélée par un pacte à été signée par les Anciens. Ce pacte stipulait que les frontiéres qui séparaient les deux mondes ne devaient jamais être franchis.

Revenons à son origine. A t-il  toujours était ainsi, séparé de nous ?

Les anciens récits parlent d'un âge d'or, d'un jardin d'Eden, d'un monde avant le nôtre qui s'est arrêté brusquement. Quand n'est-il en réalité ? Est-ce une faute châtiait ? Des dieux  jaloux des Hommes ?

...La véritable histoire que personne ne soupçonne, je vais vous la conter :  

Les anciens écrits parlent d'un monde où la Nature et les Hommes ne faisaient qu'un. Où la prospérité, la paix et le bonheur étaient seuls maîtres. On raconte qu'à l'époque, l'âme des Hommes était assez attentive pour entendre le coeur des arbres battre. Leurs regards étaient assez perçant pour appercevoir l'âme du Vivant. La Terre était à leurs yeux une mère qui les nourrissait et en retour ils la protégeaient.  Ils avaient conscience du lien vital qui les unissait à Elle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On raconte aussi que, cet ancien monde était peuplé d'Humains bien sûr, mais aussi d'êtres de nature assez différentes de la leur: les Animus. Ils étaient voisins et amis des Hommes. Les Animus vivaient à travers les quatre éléments: l'Eau, la Terre, le Feu et l'Air. Ils étaient en quelques sortes la continuité de la Nature dans toutes ses représentations (arbres, montagnes, animaux...). Les Hommes et les Animus vivaient en paix et se respectaient malgré leurs différences.

Seule une peur enfouie au fond d'eux demeurait: la fragilité de leur monde. Ils savaient éphémère l'équilibre de toutes choses. Ils avaient conscience que tout ce qui vit, meurt, pour laisser place au renouvellement naturel des choses. Alors, afin de protéger leur monde, pour qu'il perdure à travers les âges, les Hommes et les Animus créèrent des « Gardiens ». Des êtres d'une force extraordinaire et hors du communs. Ils possédaient les pouvoirs et les dons des animus avec le corps et l'esprit des humains. Chaque Gardiens étaient unique.

Pour cela, d'un commun accord,  ils choisirent cinq nouveau-nés humains, venus au monde la nuit d'une pleine lune. Cette dernière développe les pouvoirs des Animus, nécessaires à la création des Gardiens.

Cinq furent choisis en fonction des cinq orientations terrestre : Nord, Est, Ouest, Sud et le centre. Il fut décidé que ces cinq enfants recevraient en présent l'âme d'un Animus.

Le premier fût un garçon qui reçu l'âme d'un Animus aquatique, la seconde fût une fille qui reçue celle d'un Animus aérien. Le troisième, reçu un Animus de feu, le quatrième, un Animus de la Terre et la dernière, elle aussi reçue l'âme d'un Animus aquatique.

Les Gardiens avaient pour mission de préserver l'équilibre fragile qui faisait exister leur monde. Ils se devaient de rappeler le lien qui unissait les Humains et les Animus à la Terre.

Les premières générations de Gardiens, d'apparences humaines, étaient plus fortes physiquement et psychiquement que les Humains. C'est pourquoi, ils vivaient plus longtemps.

Au fil des générations, les Gardiens prirent des forment particulières, s'adaptant davantage à l'essence de leur Animus. Leurs descendants étaient issus des relations entre eux et les Hommes. Les descendants ayant des Animus aquatiques se virent évoluer sous l'eau, ne pouvant plus respirer qu'à la surface, sauf les soirs de pleine lune. Chacun d'entre eux développèrent des pouvoirs et des forces particulières. Ainsi les Hommes et les Animus virent apparaître une nouvelle race qu'ils appelèrent les « DOUARNËR », signifiant les « Gardiens  protecteurs de la Terre ».

 

 

 

 

 

 

Hebergeur d'images

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site